Parler d'alcool à l'école, c'est possible!

Lorsque l'organisme à but non lucratif Éduc'alcool nous a approchées afin de promouvoir un événement virtuel destiné aux parents et aux enseignantes, nous avons accepté avec beaucoup d'enthousiasme. Quelles sont les influences auxquelles les jeunes sont exposées et quel est notre rôle afin de bien les guider? Voilà des questions qui seront abordées par l'animatrice Pénélope McQuade ainsi que ses trois invités experts en la matière. L'événement se tiendra en ligne le 22 février prochain à 19h et il sera gratuit (vous savez à quel point nous aimons l'entraide dans le domaine!). Cliquez ici pour vous inscrire !




En plus d'assister à la conférence virtuelle pour être mieux informées, nous avions le goût d'exploiter ce thème important avec les élèves en classe. En effet, en discutant avec cet organisme, nous avons appris qu'à neuf ans, un enfant sur quatre a déjà fait l'expérience de l'alcool. Assez choquant, considérant que nous n'avons jamais vraiment parlé en profondeur de ce thème en classe alors que nos élèves quittent vers le secondaire. (En toutes confidences, nous avions l'impression que c'était un sujet tabou…) Nous avons donc sélectionné quelques activités proposées par le programme À toi de juger qu' Éduc'alcool offre en ligne gratuitement pour les enseignants du 3e cycle et du secondaire. Nous nous sommes appuyées sur ces activités pour créer à notre tour un court projet permettant de réinvestir ce dont nous avons parlé.


Voici donc période par période les activités que nous animerons :


Comme présentement Pier-Ann enseigne en 6e année, mais que le sujet n'a pas été abordé avec ses élèves l'an dernier, nous avons décidé de choisir des activités provenant de la SAÉ pour les élèves de 5e année L'influence des autres et l'affirmation de soi. Nous trouvons que cette thématique convient tout à fait à nos grands canetons qui, de plus en plus, agissent en fonction du regard des autres. Évidemment, comme il nous reste encore du temps jusqu'à la fin de l'année, nous pourrions faire les activités de la SAÉ pour les 6e année. Nous aimons beaucoup que les SAÉ soient en lien avec les compétences en éthique et culture religieuse. (Avouez que vous aussi, vous manquez parfois d'imagination pour travailler l'éthique autrement).


Période 1: Définir l'influence et l'affirmation de soi


Pour amorcer le projet, nous avons décidé d'aller chercher les connaissances des élèves au sujet de l'influence et de l'affirmation de soi. Voici des questions à poser en grand groupe afin d'amorcer la discussion:

- Qu'est-ce que l'influence?

- Selon toi, qui ou quoi peut t'influencer?

- Est-ce que l'influence des autres est toujours négative?

- Que veut dire s'affirmer?


Après la discussion avec nos élèves, nous allons utiliser le cahier de l'élève afin de comprendre ces deux éléments à l'aide des définitions et des mises en situation. D'ailleurs, nous aimons beaucoup les mises en situation utilisées, car elles sont assez réalistes pour que les élèves aient déjà pu y faire face.


Nous allons compléter cette période en demandant aux élèves de remplir le questionnaire sur l'influence et l'affirmation de soi. Sans évaluer le questionnaire, nous le ramasserons dans le but de voir comment nos élèves se sentent vis-à-vis l'affirmation de soi.


Période 2: Mises en situation


En consultant le document de l'enseignant, vous verrez que, dans le guide, il est conseillé de demander aux élèves de répondre aux différentes mises en situation en équipes. À ce moment, l'enseignant circule et prend le temps d'observer les élèves dans leur dialogue éthique.


Pour notre part, nous préférons demander à nos élèves de réfléchir individuellement avant la mise en commun, car comme les élèves ne prennent pas tous leur place à parts égales lors des discussions de groupes, nous craignons que certains de nos cocos n'amorcent pas la réflexion. Évidemment, puisque nous demandons de faire le travail en deux parties à la place d'une seule, nous pourrons sélectionner les mises en situation plus pertinentes pour notre groupe. Nous avons personnellement un gros coup de cœur pour les mises en situation 1 et 2, car elles sont vraiment fidèles à leur réalité.


À la fin de la période, nous demanderons aux élèves de remplir l'autoévaluation de la mise en commun, car il est toujours intéressant d'observer quelle est leur perception de leur travail accompli.


Période 3: Improvisation


Bien souvent, nos élèves nous demandent de faire de l'improvisation lors des périodes de privilèges ou encore lors des activités spéciales. En toute franchise, nous hésitons, car, premièrement, nous ne sommes pas des expertes en la matière (eh non, la ligue d'improvisation ne nous a pas encore recrutées) et deuxièmement, nous avons souvent l'impression que nous allons perdre le contrôle (allô les improvisations douteuses). En lisant les cartes d'improvisation incluses dans le document de l'enseignant, nous avons, en quelques sortes, fait la paix avec cette activité. En effet, les consignes sont extrêmement claires et les thèmes abordés ont déjà été vus lors des périodes précédentes. (Un merci spécial à l'annexe 5 qui contient les toutes les consignes pour le bon déroulement de l'activité).


Nous ferons donc la période d'improvisation pour remplacer la période de projet personnel du vendredi.


Projet



Vous nous connaissez maintenant assez bien pour savoir que nous aimons réinvestir les différents acquis de nos élèves en les mobilisant dans un projet. Comme nos élèves sont parmi les plus grands de l'école et qu’ils peuvent avoir un impact positif sur les plus jeunes, nous avons pensé qu'il serait intéressant de leur faire faire une campagne de sensibilisation au sujet des influences positives et négatives que peuvent vivre les élèves de 3e et 4e année à l'école. À la fin du projet, nos grands seront amenés à créer une affiche abordant une mise en situation dans laquelle les élèves du 2e cycle pourraient vivre une influence positive ou négative. Nous voulons aussi que nos élèves inscrivent les influences positives que pourraient avoir leurs amis, leurs parents et leur enseignant à la manière d'une bande dessinée. Finalement, sur l'affiche, nous voulons que nos élèves inscrivent une piste d'affirmation de soi. Ci-dessous se retrouvent les étapes du projet afin de vous guider à votre tour dans sa réalisation.


Étape 1: Élaboration du questionnaire

Nous allons demander à nos élèves de créer affirmation afin de faire une enquête (eh oui, on parle de math en éthique) pour se renseigner sur les différentes situations lors desquelles les élèves du 2e cycle se sentent influencés. En équipes de 3 ou 4, nos élèves vont travailler sur un thème précis parmi les suivants:


- Habillement

- Respect des consignes en classe

- Sports pratiqués

- Aliments dans la boîte à lunch

- Choix des amis

- Émissions de télévision regardées

- Jouets

- Respect des consignes sur la cour de récréation


Ils devront ensuite élaborer 5 énoncés auxquelles les élèves répondront par oui ou non afin de connaître leur perception des situations dans lesquelles ils vivent des influences.


Un exemple d'énoncés pour le respect des consignes pourrait être:

Quand il faut garder le silence et que des élèves parlent, j'ai le goût de faire comme eux.


Étape 2: Collectes de données

Une fois les questionnaires construits, corrigés et validés, nous allons demander à certains élèves de faire une tournée de classe pour expliquer le projet et récolter les réponses des élèves du 2e cycle. Suite à la collecte de données, nous allons nous assurer que les énoncés propres à chaque catégorie soient séparés sur des demi-feuilles afin que nous puissions les redonner aux différentes équipes.


Étape 3: Analyse des données et communication des résultats

En équipe, nos élèves devront déterminer quelles situations influencent le plus les plus jeunes. Ils devront ensuite montrer leur résultat en construisant un diagramme. Pour ce faire, nous allons leur suggérer fortement d'utiliser le diagramme à bandes (qu'ils ont déjà travaillé). Ils présenteront ensuite leur diagramme à la classe.


Étape 4: Réalisation de l'affiche

Toujours en équipes, nos élèves devront créer leur affiche avec une mise en situation en lien avec leur collecte de données et leur diagramme. Ils ajouteront des influences positives provenant des enseignants, des parents et des amis (à la manière d'une bande dessinée). Finalement, ils choisiront une affirmation pour guider les plus jeunes.



Nous espérons que cet article vous permettra de vous sentir plus outillées pour aborder le thème de l'alcool avec vos élèves. De notre côté, nous sommes heureuses d'avoir découvert ces ressources gratuites et complètes offertes par Éduc'alcool. Suivez nos stories dans les prochaines semaines pour voir comment nos activités se sont déroulées en classe.


Pier-Ann et Alexandra