Notre quotidien en temps de pandémie

Mis à jour : sept. 22

Vous êtes plusieurs à nous poser des questions concernant notre retour à l'école et aussi au sujet du co-enseignement à travers toutes les mesures sanitaires. Nous avons donc décidé de vous rédiger cet article dans lequel nous vous parlerons de notre quotidien, mais aussi des nos nouveaux indispensables.


Le co-enseignement

Une question qui revient souvent est à propos du co-enseignement. Est-ce que Pier-Ann en fait encore? La réponse est oui, cependant quelques éléments ont changé. Au début de la rentrée scolaire, le groupe de 5e année et celui de 6e année étaient tous deux considérés comme une grande bulle. À ce moment, les élèves étaient mélangés et avaient accès à tous les coins de la classe. Récemment, un changement de directives est survenu, alors il a fallu changer quelque peu la disposition de la classe afin de séparer les élèves de 5e année et 6e année. Nous formons désormais deux bulles dans un même local séparées par un mètre de distance. Pier-Ann et sa nouvelle collègue peuvent tout de même faire du co-enseignement et intervenir auprès des élèves de chaque groupe, cependant les élèves entre eux doivent demeurer dans leur bulle. Heureusement, le grand local possède deux portes et deux lavabos ainsi les déplacements sont simples à faire et les élèves respectent bien les consignes.


Malheureusement, nous avons dû bannir notre coin rassemblement, car nous devions nous assurer d'avoir deux mètres de distance entre notre tableau et les élèves. Aussi, depuis l'ajustement des bulles, nous devons, à contre-coeur, réduire l’accès à notre coin lecture, car des élèves de 5e année et de 6e année ne peuvent y aller en même temps ou lors de la même journée.


Notre fonctionnement par ateliers


Faisant partie de nos périodes chouchous, nous sommes heureuses de vous dire que nous pouvons toujours faire nos périodes d'ateliers. Nous nous assurons toutefois d'avoir amplement de matériel pour les deux groupes étant donné que les deux bulles ne doivent pas se le partager. Il est certain que les élèves ont moins d'espace pour les faire, car ils ne peuvent plus aller dans les différents coins de la classe. Il doivent se limiter aux tables respectives appartenant à chacune des bulles.


Notre horaire


Cette année, nous devons nous adapter à un horaire quelque peu différent, car une récréation le matin et une récréation l'après-midi ont été ajoutées afin qu'il n'y ait pas trop d'élèves à la fois sur la cour d'école. Nos heures de récréation étant variables d'une journée à l'autre, on doit avouer que cela nous demande beaucoup d'adaptation. En plus, nos élèves ont des zones attitrées sur la cour (pouvez-vous deviner combien de fois Pier-Ann s'est trompée de zone? Hihihi), alors cela nous fait beaucoup d'éléments à nous rappeler en plus du tourbillon propre à la rentrée. Un autre aspect que nous trouvons difficile est qu'à notre école, il a été choisi que les élèves passent plus de temps dans leur classe le matin, au dîner et le soir afin d'éviter les contacts entre les bulles; pour nous c'est très difficile d'avoir accès à notre classe. D'ailleurs même lors des périodes de spécialités, notre classe est occupée par l'un des deux groupes. (Les toilettes sont pour ainsi dire devenues notre endroit de recueillement de prédilection!)


Nos indispensables


Qui dit changement de routines dit aussi nouveaux besoins en terme de matériel. En effet, pour nous adapter et rendre notre classe fonctionnelle nous nous sommes procurées de nouveaux outils.


Les crochets


Si vous êtes comme nous, vous avez remarqué que vos grands élèves ont de la difficulté à garder leur masque en lieux sûrs. Au début de l'année, il nous est arrivé de les retrouver dans des paniers, sur le sol ou encore sur la mauvaise table. Afin de préserver la propreté des masques, nous avons décidé d'acheter de petits crochets que nous avons collés sur les dossiers des chaises des élèves. (Du côté où ils ne s'adossent pas, évidemment!) De cette façon, les masques sont (presque) toujours à leur disposition s'ils ont un déplacement à faire. Cette brillante idée ne vient pas de nous, mais bien d'enseignants sur un groupe Facebook. On les remercie d'y avoir pensé. Pour celles qui voudraient se procurer de petits crochets, nous les avons trouvés sur Amazon.



Le fameux désinfectant à mains


Nous ne sommes certainement pas les seules enseignantes du Québec à se plaindre d'avoir les mains aussi soyeuses qu'une brosse à plancher. L'utilisation excessive du désinfectant à mains en est la principale raison et il était important pour nous de se trouver un produit qui nous plairait. Après tout, cette année, le désinfectant à mains est presque aussi utilisé que notre bon vieux planificateur! Nous avons découvert la gamme de produits de CARDEA qui est faite au Québec, car ils ont voulu nous en offrir pour notre classe ! Un cadeau plus qu’utile on s’entend! Vendus en plusieurs formats, ces désinfectants à mains sont vraiment agréables au toucher, car ils ne laissent pas de résidus sur les mains. Nous avons l'impression d'utiliser un savon doux qui laisse une bonne odeur. Ce qu'on aime aussi est que cette gamme de désinfectants est conforme aux recommandations de la santé publique, car ils contiennent 70% d'alcool. Évidemment, nous le gardons pour nous! Si jamais vous vous cherchiez une gamme de désinfectants faits ici et que vous avez envie d'essayer les produits CARDEA vous n'avez qu'à cliquer ici. (Psst! Vous pouvez même utiliser le code promo troisfilles10 pour obtenir 10% de rabais sur votre commande!)





Un nouveau système pour nos élèves absents


Nous avons, cette année, un plus au taux d'élèves absents, car en raison de la situation, ils restent à la maison dès qu'ils ne se sentent pas bien. C'est super, puisqu'ils respectent ce qui est demandé, mais cela fait en sorte que nous devons leur garder les feuilles que nous faisons lors de leur absence. Pour ce faire, nous utilisons nos pigeonniers en carton (trouvés sur Amazon) qui sont identifiés selon le numéro des élèves. Comme nous en avons deux, chaque groupe a son pigeonnier. Lors de leur absence, les élèves savent qu'à leur retour ils doivent absolument aller voir dans leur pigeonnier afin de prendre connaissance des feuilles qu'ils ont à prendre. Évidemment, nous n'utilisons pas ce système lorsque nous avons des élèves qui s'absentent longtemps. À ce moment, nous prenons le temps d'envoyer ce que nous faisons en classe à leurs parents. Pour nous faciliter la vie, nous avons pris pour habitude d'enregistrer chaque jour tout ce que nous faisons en classe dans un dossier bien identifié selon la semaine.




Voilà! Vous savez tout sur les changements que nous vivons présentement en classe. On va se le dire, le mot d'ordre cette année est adaptation. N'hésitez pas à nous parler de vos produits chouchous ou encore des fonctionnements miraculeux que vous avez instaurés cette année.


Alexandra et Pier-Ann



© 2018 par Trois filles et l'enseignement autrement.