La vapotage; un fléau dont il faut parler

Dernière mise à jour : oct. 15


Comme enseignantes du 3e cycle du primaire, il est dans notre devoir de préparer nos canetons à leur entrée au secondaire. Nous les préparons en travaillant avec un agenda, en leur donnant des devoirs à remettre à des moments différents dans la semaine et en utilisant un cadenas sur leur casier. Nous prenons aussi le temps d'aborder des sujets tels que l'amour, l'amitié, la sexualité et l'identité par exemple. Évidemment, nous discutons aussi avec eux de l'importance de faire de bons choix autant au niveau des amitiés et que des opportunités qui s'offriront à eux.


En toute honnêteté, nous n'avions pas comme habitude d'aborder avec nos élèves ce qui est en lien avec la consommation de nicotine, car nous n'avions pas l'impression que cela les concernait et que c'était assez "loin" d'eux. En collaborant avec le Conseil québécois sur le tabac et la santé , nous avons été assez étonnées d'apprendre que le vapotage est un enjeu réel pour les jeunes, dès les premières années du secondaire...


Notre but en écrivant ces lignes est donc de vous sensibiliser à aborder ce sujet avec vos élèves en vous outillant en tant qu'enseignante/enseignant, mais aussi en tant que parent (pour ceux et celles qui jouent se double rôle).




Quelques faits sur le vapotage


Avant de rentrer dans le vif du sujet, voici quelques données qui nous ont particulièrement interpellées et qui nous ont donné le goût de sensibiliser davantage nos élèves .


- Le rapport de l'Enquête québécoise sur le tabac, l'alcool, la drogue et le jeu de 2019 a révélé qu'environ 1 élève sur 3 en 4e et 5e secondaire vapote de façon régulière. Prenez le temps d'observer vos canetons et imaginez que le tiers de votre classe pourrait finir par vapoter régulièrement. C'est énorme!


- Le vapotage, tout comme la cigarette, rend dépendant rapidement et a de graves répercussions sur la santé des jeunes, mais aussi sur la réussite scolaire. Comment le vapotage peut avoir des effets sur la réussite? Lisez bien ce qui suit!


- Comme vous le savez sans doute, à l'adolescence, le cerveau n'est pas encore développé à sa pleine maturité. La nicotine inhalée en vapotant peut affecter les capacités d'apprentissage et la régulation des émotions des adolescents. En d'autres mots, les adolescents qui vapotent ont plus de chances d'avoir des troubles d'attention, de mémoire ou encore de la difficulté à gérer leur humeur. Des troubles plus importants comme l'anxiété ou la dépression peuvent aussi survenir.


Quoi faire si... je suis enseignant/ enseignante?


Pour les enseignant-e-s du primaire, sachez d’abord que les études recommandent d’attendre la 6e année du primaire avant d’intervenir. Si vous enseignez sur ce niveau, vous pourriez, par exemple, leur faire visionner cette vidéo comme amorce afin de capter leur intérêt et ainsi démarrer une discussion de groupe sur le sujet. Nous avons justement l'intention de le faire prochainement. Nous aimons particulièrement que les jeunes adolescents soient mis de l'avant.


Vous pourriez ensuite leur faire écrire un texte d'opinion sur le vapotage en leur demandant de chercher des informations sur ce sujet. Ils pourraient ainsi se créer un argumentaire assez convaincant dans le cas où un membre de leur famille ou un ami serait tenté par ce genre de produit.


Vous pourriez aussi proposer quelques mises en situation qui pourraient se produire au secondaire (en incluant évidemment une où l'élève se fait offrir une cigarette électronique) et faire discuter vos élèves en petites équipes sur le sujet. Il pourrait être intéressant de faire un retour en grand groupe sur le sujet afin de voir les différentes conceptions et points de vue des enfants. Notez qu’il est important de tenir compte de leur opinion sans les juger et de toujours avoir une approche bienveillante.


Pour ceux et celles qui travaillent au secondaire, sachez que le CQTS propose aux écoles secondaires le Plan génération sans fumée. Jusqu'à aujourd'hui, au moins 50 écoles du Québec ont adopté ce plan afin de prévenir la consommation de tabac et le vapotage chez les élèves. Ainsi, vous pourriez vous informer à savoir si votre école a adopté cette démarche.


Quoi faire si... je suis parent?


Si vous êtes parent d'un jeune qui vapote ou encore qui pourrait être susceptible d'être tenté par le vapotage, nous vous conseillons d'aller sur le site parlonsenmaintenant.ca. En effet, ce dernier est conçu pour vous aider à vous préparer et à vous outiller pour amorcer une discussion avec votre enfant. Vous y retrouverez une vidéo que vous pourrez visionner avec votre jeune. Vous y découvrirez des témoignages pertinents qui le feront réagir.


Le site parlonsenmaintenant.ca vous donne aussi plusieurs moyens pour accompagner votre ado à arrêter de vapoter. Parmi ces moyens se retrouvent, par exemple, lui fixer une date d'arrêt ou encore lui faire écrire une liste des raisons pour lesquelles il devrait arrêter de vapoter.


Bien évidemment, tous ces conseils et astuces sont offerts dans le but de favoriser l'écoute, la communication ainsi que la bienveillance.



Bref, nous espérons vraiment que, grâce à cet article, les enjeux négatifs liés au vapotage seront abordés avec les jeunes susceptibles d'y être confrontés tant à la maison qu'à l'école. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à consulter les liens suivants:


parlonsenmaintenant.ca

https://www.facebook.com/quebecsanstabac


Si jamais vous avez d'autres idées pour aborder ce sujet en classe, n'hésitez pas à nous les faire parvenir via nos différents réseaux sociaux.


Pier-Ann et Alexandra