Accueillir un nouvel élève en douceur

Il arrive très souvent que de nouveaux élèves fassent leur entrée à l'école en début d'année scolaire. Comme nouvelle année rime avec nouveau groupe, ces élèves s'intègrent généralement assez facilement, car plusieurs activités sont mises en place afin de créer des liens forts entre les élèves.





Les choses sont toutefois différentes lorsqu'un nouvel élève arrive en cours d'année scolaire ou encore, comme Pier-Ann le vit cette année, au début de la deuxième année du looping. (Pour ceux et celles qui se demandent toujours qui enseigne en quelle année, voici un bref récapitulatif. Pier-Ann est en 6e année et poursuit son looping avec ses élèves de 5e année de l'an dernier. Pour sa part, Alexandra (qui est à la maison faute d'avoir trouvé une garderie pour Victor) commence son looping en 5e année.) Comme Pier-Ann avait en tête qu'il n'est pas toujours facile d'arriver dans un groupe soudé depuis un an, elle a pris un certain temps pour réfléchir à la façon dont elle allait accueillir son nouveau caneton.


Préparer le groupe


Une des premières choses à faire lorsqu'un nouvel élève arrive officiellement est d'en parler avec le groupe classe. En plus d'en faire l'annonce, il est important de désigner des élèves volontaires qui se chargeront d'inclure l'élève dans les différentes activités de la journée. (récréations, dîner et éducation physique par exemple). Évidemment, plusieurs cocos se porteront volontaires, nous vous proposons cependant d'aller vers des élèves qui auront la maturité émotionnelle requise pour peut-être perdre du temps de jeu/activité afin d'expliquer et de discuter avec l'élève.


Préparer de nouvelles activités pour se connaître


Qu'un nouvel élève fasse son entrée en septembre ou encore au mois d'avril, il est nécessaire de prendre du temps dans les premiers jours pour faire des activités ludiques afin de permettre au groupe d'apprendre à connaître leur nouveau camarade, mais aussi au nouvel arrivant d'observer avec quels élèves il pourrait avoir des points communs. Même si prendre une pause pour créer de nouveaux liens peut sembler une "perte de temps" en plein milieu de l'année scolaire, il est important de se rappeler que cela peut être déterminant pour l'épanouissement de votre nouvel élève. En effet, 4 mois peuvent sembler "peu" en termes de temps, mais cela peut vite devenir une éternité pour un enfant qui ne se sent pas à sa place au sein d'un groupe.


Éviter les retours dans le temps


Ce qui est magique lorsqu'un groupe classe est bien soudé, c'est qu'une multitude de beaux moments sont présents dans la tête de tous et chacun. Par contre, lorsqu'un enfant fait son entrée dans son nouveau groupe, il peut se sentir vite mis à l'écart au moment où certains élèves relateront des choses qui se sont produits avant son arrivée. C'est normal, car en tant qu'adulte, nous pouvons être déstabilisés lorsque, par exemple, notre belle-famille relate des doux moments où nous n'étions pas encore arrivées (nous avouons ici en toute transparence que c'est pire lorsque l'ancienne copine en fait partie...on se comprend!).


Évidemment, l'idée ici n'est pas d'interdire de parler d'événements passés comme il est interdit de parler de Voldemort. En effet, il faut simplement porter une attention particulière à comment se sent l'élève lorsque cela arrive. Une bonne façon de l'inclure dans la discussion est de lui demander s'il a déjà fait le genre d'activité dont on parle ou encore s'il a déjà vécu des situations similaires. S'il a la possibilité de participer à la discussion, il ne se sentira pas mis à l'écart.


Prendre le temps de créer un lien avec l'élève et ses parents


Finalement, un dernier élément fort important est de prendre des moments privilégiés avec votre nouvel élève afin de discuter avec lui de son intégration au groupe. Une petite discussion de 5 minutes pendant une récréation ou encore sur l'heure du dîner vous permettra d'avoir sa vision des choses. En plus, de renforcir votre lien d'attachement avec l'élève, vous aurez l'occasion de rajuster votre planification. Par exemple, si l'élève a encore de la difficulté à créer des liens avec les autres, vous pourriez décider d'ajouter d'autres activités de "teambuilding" dans les semaines à venir.




Aussi, même si votre boîte de réception déborde probablement de courriels plus pressants les uns que les autres, nous vous suggérons de prendre le temps de faire un petit suivi auprès des parents de votre élève. Ils sont surement curieux de savoir comment cela se passe à l'école et d'avoir votre point vu.


Nous espérons sincèrement que cet article vous sera pertinent si vous accueillez un nouvel/une nouvelle élève cette année. N'hésitez pas à nous écrire via nos différentes plateformes pour nous partager vos activités coups de cœur qui font en sorte que vos nouveaux élèves se sentent bien dans votre classe.


Alexandra et Pier-Ann