Écrire comme un vrai auteur


La deuxième étape est maintenant derrière nous. Elle aura été synonyme d'un travail acharné pour nous et nos élèves. Non, non, nous ne vous parlons pas de notre pile de correction (qui est maintenant terminée, hourra!), mais bien des textes que nos élèves ont écrits.





Pour ceux et celles qui nous suivent sur nos différents réseaux sociaux, vous savez que nous avons commencé, en janvier, les ateliers d'écriture avec nos élèves. Nous avons travaillé avec eux le «petit moment» qui est en fait un texte narratif personnel. En effet, nous avons appris aux élèves différentes stratégies leur permettant d'écrire une histoire à partir d'un moment qu'ils ont vécu. Ce que nous avons adoré de ces ateliers d'écriture est que nous étions enfin suffisamment outillées pour enseigner comment développer les idées.


En choisissant des moments qu'ils ont réellement vécus, nos élèves ont été en mesure d'écrire des textes remplis d'émotions en passant par la joie d'adopter un nouvel animal de compagnie à la douleur ressentie lorsqu'on perd un être qui nous est cher.


Si vous désirez amorcer ce merveilleux projet d'écriture avec vos élèves, voici comment nous avons procédé. Évidemment, comme nous utilisons les livres Units, nous ne pouvons pas détailler chacune des minis-leçons, cependant nous vous décrivons plus bas les grandes étapes de ce projet. D'ailleurs, si vous souhaitez avoir de plus amples informations concernant le fonctionnement des ateliers d'écriture, vous pouvez aller visionner deux de nos vidéos sur notre chaîne Youtube qui abordent ce sujet. Voici les liens:


Foire aux questions : les ateliers d'écriture


Top 5: Pourquoi faire les ateliers d'écriture?


Les grandes étapes de notre projet d'écriture:


1) Écrire le texte


Pour que les élèves arrivent à écrire un brouillon final, nous avons passé environ 1 mois à travailler différentes stratégies par l'entremise des mini-leçons. Rassurez-vous, les élèves n'ont pas écrit pendant un mois le même brouillon. Ils ont plutôt travaillé plusieurs stratégies, et ce, sur différents brouillons (histoires) qui leur ont permis d'en choisir un seul qu'ils souhaitaient travailler davantage. Pendant le mois de janvier et une partie du mois de février, nous avons enseigné les différentes stratégies à raison de 3 à 4 périodes par semaine.


2) Réviser et corriger le texte


Une fois le brouillon choisi, nos élèves ont eu environ une semaine pour faire leur stratégie de révision et de correction. Pour ces étapes, nous avons utilisé les stratégies de notre école. Nous en avons profité pour aider les élèves de manière individuelle. Une fois les brouillons terminés, les élèves nous les ont donnés afin que nous puissions en faire la correction. Nous ne voulions pas qu'ils fassent de propre, car nous savions qu'ils auraient à en faire un pour notre exposition.


3) Projet d'art


Comme vous le savez, nous aimons faire des projets qui touchent à plus d'une matière. Comme nous l'avons fait lors de notre projet sur les animaux polaires, nous avons choisi un projet d'art à faire afin de représenter les émotions véhiculées dans les textes de nos élèves. C'est notre collègue Marianne qui a eu l'idée d'utiliser comme modèle les illustrations de l'album Aujourd'hui je suis . En effet, dans cet album magnifique, chaque poisson illustré montre une émotion différente.




Ainsi, nous avons demandé à nos élèves de dessiner un poisson qui montrait l'émotion principale de leur texte. Tout comme dans l'album, nos élèves ont utilisé le pastel gras ainsi que le pastel sec pour faire leur oeuvre. Les résultats ont d'ailleurs été très surprenants!




4) Le propre


Après des heures palpitantes de correction (lire ici beaucoup de sarcasme), nous avons redonné les textes corrigés à nos élèves afin qu'ils corrigent leurs fautes. Nous nous sommes assurées tout au long des périodes de correction que les fautes étaient corrigées correctement. Ensuite, nos élèves ont tapé leur texte à l'ordinateur, puis nous les avons imprimés. (Petite astuce, faites comme Alexandra et pensez à passer les textes à Antidote avant de les imprimer, car oui...il reste encore des fautes. Pier-Ann a complètement oublié de le faire avant de tout imprimer...)


5) L'exposition


Le vendredi avant de partir pour le congé de la relâche, nous avons invité les parents ainsi que les élèves des autres classes à visiter notre exposition. Avant d'ouvrir nos portes, nous avons pris le temps de célébrer la fin de notre dur labeur (c'est une étape très importante dans la philosophie des ateliers d'écriture). Nous avons offert à nos élèves de petits gâteaux et les avons félicités pour leur beau travail. Ce qui est beau dans ce processus c'est de voir la fierté dans leurs yeux lorsque leurs proches viennent lire leur texte.




C'est donc ainsi que nous avons procédé pour que nos élèves écrivent comme des auteurs. Nous sommes conscientes que les ateliers d'écriture ont pris beaucoup de temps à notre horaire ces dernières semaines, mais nous en sommes fières puisque nous avons l'impression que dans notre classe se retrouvent maintenant 24 vrais petits auteurs.


Écrivez-nous si vous avez d'autres questions! :)




© 2018 par Trois filles et l'enseignement autrement.