À toi la maman đŸ€

JÂŽai maintenant les deux pieds dans la maternitĂ© et je dois dire que j’ai une admiration sans bornes pour toutes les mamans de notre communautĂ©.


Avant d’ĂȘtre la maman de Victor, je croyais naĂŻvement que comme j’avais toujours travaillĂ© avec des enfants que ce soit dans des camps de jour ou en gardiennage pour ensuite devenir enseignante que je saurais « davantage » comment m’y prendre. Oh que j’avais tord !

Devenir maman, c’est plonger dans l’inconnu dĂšs le moment oĂč tu apprends qu’un petit cƓur bat en toi. Un inconnu qui fait peur, mais qui laisse place Ă  ce qu’il y a de plus beau la majoritĂ© du temps. Cajoler, consoler, rĂ©conforter, pleurer, mais surtout : Aimer avec un grand A.


Peu importe le rĂŽle de maman que vous avez ou que vous avez eu, cette journĂ©e est lĂ  pour vous donner une tape dans le dos. Parce que les femmes ont tendance Ă  souvent se remettre en question, les mamans encore plus! Alors aujourd’hui, fĂ©licitez vous pour tous ce que vous accomplissez chaque jour.


À toi, qui fĂȘtera peut-ĂȘtre ta premiĂšre fĂȘte des MĂšres en confinement. Que cela fasse quelques semaines ou quelques mois que tu portes le plus grand rĂŽle de ta vie, prends quelques instants pour voir tout ce que tu as rĂ©ussi Ă  accomplir malgrĂ© les Ă©preuves de la pandĂ©mie. Comme toi, j’ai appris Ă  me dĂ©brouiller avec mon petit bĂ©bĂ© avec moins d’aide que je le croyais et oui, moi aussi j’ai versĂ© quelques larmes en pensant aux doux moments que le confinement nous avait enlevĂ© avec nos proches. Aujourd’hui, je souris en pensant plutĂŽt Ă  tous ces moments collĂ©s oĂč nous avons crĂ©Ă© un lien unique.


À toi, qui fĂȘtera peut-ĂȘtre ta huitiĂšme fĂȘte des MĂšres, j’imagine que ta tĂȘte ne cesse jamais de penser et que ton cƓur est souvent pris entre ton travail d’enseignante et ton rĂŽle de maman. J’espĂšre que tu sais que tu fais des merveilles dans ton quotidien qui n’est pas toujours facile.

À toi, qui essaie peut-ĂȘtre depuis longtemps de troquer le crayon Expo pour une doudou, je ne peux pas comprendre comment tu te sens aujourd’hui, mais j’ai une pensĂ©e remplie de bienveillance pour toi. Prends soin de toi aujourd’hui.

Des milliers de femmes chaque nuit se lĂšvent pour nourrir ou rĂ©conforter leurs canetons. Chaque jour, ces mĂȘmes femmes se lĂšvent pour aller enseigner aux canetons des autres durant la journĂ©e. Vous ĂȘtes incroyables et cette journĂ©e est faite pour que l’on vous le dise Ă  nouveau si vous l’aviez peut-etre oubliĂ© !


Bonne fĂȘte des mamans 💐!

Alexandra et Pier-Ann